4 conseils pour une levée de fonds réussie

Édité le

Le premier client.

Le premier salarié.

La première levée de fonds.

Ce sont souvent les étapes par lesquelles tout jeune entrepreneur souhaite passer.

Mais une levée de fonds, qui consiste à faire entrer des investisseurs extérieurs dans le capital de sa société, n'est pas un acte anodin. C'est la preuve que le projet porté par l'entreprise est suffisamment sérieux pour qu'une structure injecte de l'argent afin de contribuer au développement du produit et de l'équipe.

Pour y parvenir, il faut mettre toutes les chances de votre côté. Voici un tour d'horizon des étapes indispensables pour attirer des investisseurs.

Sommaire

  • 1. Monter un business plan solide
  • Que contient un business plan ?
  • 2. Préparer la "due diligence"
  • 3. Envoyer des signaux positifs et anticiper l'avenir
  • Se baser sur des données chiffrées fiables
  • Avoir un outil de gestion des ressources humaines performant
  • 4. Développer son réseau et s'entourer de solutions reconnues

1. Monter un business plan solide

Document riche en informations, le business plan est le passage obligé pour convaincre des investisseurs externes de la pertinence de miser sur votre entreprise et pas une autre.

Que contient un business plan ?

  1. Un executive summary
    Il s'agit d'un résumé du business plan, qui présente en moins de 2 pages l'entreprise et le projet qu'elle porte. Il s'agit peut-être de la partie la plus importante : c'est elle qui va être à l'origine de l'ensemble des pitchs que vous allez pouvoir soumettre aux potentiels investisseurs. Peaufinez-la !
  2. La phase de présentation
    Ici, il faudra présenter deux choses : l'équipe, et plus particulièrement les fondateurs, mais aussi les valeurs d'entreprise. N'oubliez pas : les investisseurs font confiance à un projet, mais aussi à une équipe.
  3. Une étude de marché
    Est-ce que le projet est viable ? Le marché n'est-il pas saturé ? Exposer l'offre et la demande est nécessaire pour s'assurer de la pertinence de ce qui est proposé par la start-up.
  4. La stratégie commerciale et de communication
    Comment s'adresser au public visé, d'un point de vue commercial et marketing ? Montrer que la stratégie pour les prochaines années est déjà réfléchie à défaut d'être déjà mise en place ajoute une pierre au sérieux de votre démarche.
  5. Le business model
    Comment voyez-vous votre croissance sur les années à venir ? Avez-vous des chiffres pour étayer ce que vous avancez ? Il faut ici établir les coûts pour l'entreprise, à mettre en parallèle avec les entrées d'argent espérées.
    Bien sûr, il ne suffit pas d'écrire des chiffres au hasard : des données chiffrées et vérifiables sont indispensables pour montrer que votre business model n'est pas bancal.
  6. La forme juridique de votre entreprise
    Selon la forme juridique, les régimes fiscaux vont varier : à vous de choisir la forme juridique la plus adaptée à vos besoins. Entourez-vous des conseils d'un juriste d'entreprise ou d'un avocat pour ne rien laisser au hasard.

2. Préparer la "due diligence"

Monter un business plan solide demande beaucoup de réflexion et de ressources. Plusieurs étapes du business plan demandent d'ailleurs des ressources chiffrées.

La fiabilité des données n'est pas qu'un concept : les potentiels investisseurs vont être à l'affût de la moindre erreur, à vous de ne rien laisser au hasard.

Ce sera notamment le cas pendant la période de "due diligence". Cette période est critique pour une levée de fonds.

Les potentiels investisseurs vont tout vérifier :

  • le marché ;
  • les projections financières (sont-elles crédibles ?) ;
  • l'équipe en place et les prochaines ouvertures de poste.

En bref, tout le business plan va être challengé et de nombreuses questions vont vous être posées. Soyez prêt à répondre à toute question, et réfléchissez en amont aux faiblesses de votre dossier pour pouvoir y pallier si besoin.

Pour vous aider à préparer efficacement ce moment, la prochaine étape est cruciale.

3. Envoyer des signaux positifs et anticiper l'avenir

Voir plus loin que les 2 prochaines années : c'est en montrant que vous avez une vision à long, voire très long terme, que des investisseurs seront prêts à vous faire confiance.

Pour y parvenir, structurer votre entreprise est un point clé : que ce soit sur la partie administrative, financière ou RH, cela permettra à d'éventuels investisseurs d'être convaincus de votre sérieux et de la pertinence de votre projet.

Se baser sur des données chiffrées fiables

Pour structurer la partie administrative et financière de votre entreprise, votre logiciel de paie peut vous être d'une grande aide. Les données étant systématiquement à jour, un logiciel de paie performant peut vous aider grâce à son outil de reportings personnalisés.

Francis Saillard, Head of Finance chez PayFit, revient sur son utilisation de l'outil de Reporting dans le logiciel de paie :

En tant que DAF, j'utilise tous les jours les données financières issues de PayFit afin d'actualiser tous mes outils financiers, notamment les Reportings et le Business Plan.

Par exemple, j'ai créé un reporting interne qui nous permet de suivre la performance financière de l'entreprise mois après mois.

Francis Saillard - Head of Finance @PayFit

En quelques clics, vous pouvez générer un Excel avec l'ensemble des informations liées à l'évolution des salaires de vos salariés. Vous pourrez ainsi faire visualiser beaucoup plus facilement les prévisions d'augmentation de la masse salariale, donnée importante pour définir le montant nécessaire à la bonne évolution de votre entreprise auprès de vos potentiels investisseurs.

Avoir un outil de gestion des ressources humaines performant

Une entreprise, ce n'est pas seulement un chiffre d'affaires : c'est une somme d'individus que vous allez devoir manager, de façon directe ou indirecte. Gestion des congés et absences, points hebdomadaires, ou encore notes de frais : en faisant confiance à une solution capable de vous accompagner sur ces points, vous montrez que vous accordez une place particulière à vos collaborateurs.

En montrant que vous avez déjà les outils capables de supporter votre croissance financière et huamine, vous prouvez deux choses :

  • vous avez confiance en votre projet et vous vous projetez sur le long terme ;
  • vous accordez une importance toute particulière à la gestion de votre équipe, ce qui est le signe d'une entreprise saine.

4. Développer son réseau et s'entourer de solutions reconnues

C'est peut-être le conseil le moins technique, mais terriblement efficace : pour lever des fonds, il faut se faire connaître et frapper à toutes les portes. Un bon conseiller juridique est indispensable, tout comme un as des chiffres pour la partie plus technique ou encore un expert du Marketing pour vos campagnes d'acquisition.

Au niveau des solutions, vous pouvez faire appel à une solution de gestion de paie qui intègre une brique SIRH : vous aurez ainsi de la visibilité sur votre masse salariale mais aussi sur la partie RH de votre entreprise (gestion des absences et des notes de frais, etc.).

Vous avez désormais toutes les clés en main pour convaincre de futurs investisseurs de rejoindre votre aventure !

Nota Bene

Une levée de fonds n'est pas l'objectif ultime de toute start-up. De nombreuses structures arrivent à se développer sans lever un seul euro, et, a contrario, beaucoup d'entreprises ayant levé des fonds ne dépasse pas les 3 ans d'existence.

Ne vous lancez donc pas seul dans l'aventure et faites appel à des experts.

Auteure

PayFit

Emmanuelle Marion

Content Manager @PayFit

Tags

Vous aimerez aussi

Quelles sont les bonnes pratiques face au conflit au travail ?

Vous êtes face à un conflit au travail ? PayFit revient sur toutes les bonnes pratiques à mettre en place pour apaiser les tensions dans votre équipe.

Top 3 des plateformes pour vos différents besoins de renfort RH

PayFit a sélectionné pour vous les 3 plateformes vers lesquelles vous tourner lorsque vous avez besoin de renforts dans vos équipes.

Comment déposer son capital social ?

Vous allez créer votre société et vous souhaitez connaitre les démarches à réaliser pour déposer votre capital social ? PayFit vous explique.

Besoin d’aide dans vos projets ? Nos RH et nos juristes vous guident dans notre newsletter mensuelle.
PayFit