Comment calculer le coût d'un salarié ?

Édité le

Vous vous demandez comment calculer le coût global d'un salarié ? Quel est le coût d'un salarié au SMIC ? Nous mettons gratuitement à votre disposition notre simulateur de salaire super-brut, brut et net pour que vous puissiez réaliser en direct une simulation du cout d’un salarié pour l’employeur.

Mais avant tout, revenons aux basiques côté salaire et rémunération. Pour mieux comprendre le coût réel d'un salarié il est indispensable de connaitre les différences entre le salaire brut, le super-brut ou encore le net. Voici un petit "lexique du salaire 2020" à garder bien précieusement sur un coin de votre bureau !

Somaire

  • Salaire
  • Les cotisations sociales obligatoires
  • Les primes
  • Le bonus

Salaire

Commençons par le début. Pour connaitre le coût d'un salarié, il est indispensable de connaitre le coût de son salaire.

En effet, le salaire est la contrepartie nécessaire de la relation de travail. Dans le cadre d'un contrat de travail, il s'agit donc de la rémunération fournie aux salariés en rétribution de leurs services.

Salaire net

Le salaire net, c'est celui que vos salariés connaissent le mieux car c'est la somme qu'ils touchent en fin de mois (hors déduction liée au prélèvement à la source de l'impôt).

🤓 La méthode de calcul : salaire net = salaire brut - cotisations sociales salariales

Salaire brut

Le salaire brut correspond à l'intégralité des sommes perçues par le salarié au titre de son contrat de travail, avant toute déduction de cotisations obligatoires. C'est généralement le salaire brut que l'on évoque en entretien, à la phase de négociation.

Ce salaire brut peut être annuel (c'est généralement ce qui arrive le plus souvent) ou mensuel.

🤓 La méthode de calcul : salaire brut = salaire net + cotisations sociales salariales OU salaire super-brut - charges patronales

Salaire super-brut

On en parle un peu moins en paie, parce qu'elle n'a pas beaucoup de valeurs aux yeux du salarié et n'apporte pas grand chose dans le processus de négociation de salaire par exemple. Il s'agit de la somme du salaire net et des cotisations sociales (salariales et patronales) payées en contrepartie du travail effectué par le salarié.

Le salaire super-brut - également appelé salaire chargé ou encore salaire brut chargé - est par contre très intéressant pour l'employeur afin de savoir combien coûte un salarié au global.

🤓 La méthode de calcul : salaire super-brut = salaire net + cotisations sociales salariales + cotisations sociales patronales.

Bon à savoir : le salaire net, le salaire brut et le salaire chargé apparaissent tous sur la fiche de paie du salarié.

Simulation du cout d’un salarié pour l’employeur

Accédez gratuitement à notre simulateur pour connaître le coût global d'un salarié pour l'employeur.

Les cotisations sociales obligatoires

Pour connaitre le coût d'un salarié pour une entreprise, il faut également s'intéresser aux cotisations sociales obligatoires. On les appelle aussi "charges sociales".

Il s'agit de l'ensemble des prélèvement retenus sur le revenu. Ces charges servent au financement de plusieurs prestations sociales, comme la retraite, l'assurance maladie... Elles servent également au financement de la formation professionnelle par exemple.

Il s'agit donc d'une fraction du salaire (brut ou super-brut) qui est prélevée par les organismes sociaux (aussi appelées caisses) afin d'être redistribuée selon un barème précis.

On doit faire la distinction entre deux types de cotisations sociales : 

  • Les cotisations sociales salariales : elles sont déduites du salaire brut et impactent donc la paie du salarié. Elles représentent à peu près 22% du salaire brut.
  • Les cotisations sociales patronales : généralement plus élevées que les cotisations sociales salariales (entre 25 % à 42 % du salaire brut), elles sont déduites du super-brut et viennent augmenter le coût total d'un salarié.

🤓 La méthode de calcul : tout dépend des différents pourcentages attribués à chacune de ces cotisations sociales. Le calcul des charges patronales ne se fait pas de la même façon que celui des charges salariales. Cela varie avec le temps et les différentes politiques en place.

Les primes

Elles sont versées à titre exceptionnel et n'impactent donc pas le coût d'un salarié sur le long terme. On peut par exemple parler de la prime de pouvoir d'achat, défiscalisée et dé-socialisée (c'est-à-dire qu'il n'y aura pas de cotisations sociales sur cette prime uniquement), mise en place en fin d'année 2018 et qui est pérennisée cette année encore.

Le bonus

Contrairement à la prime, le bonus est intrinsèquement lié à l'atteinte d'objectifs, qu'ils soient communs à l'entreprise ou individuels. Les cotisations sociales dont on a parlé s'appliquent sur les bonus.

N'hésitez pas à consulter notre modèle de rémunération pour aller plus loin. Il vous donnera les clés pour bâtir un modèle de rémunération juste et équitable pour garantir la paix entre vos salariés et le bonheur au sein de vos équipes.

Sur PayFit, nous vous proposons des exports complets pour connaitre exactement le coût des salariés (salaire brut + charges patronales). Vous pouvez ainsi piloter efficacement votre activité. 

Auteure

PayFit

Emmanuelle Marion

Content Manager @PayFit

Vous aimerez aussi

Référent harcèlement du CSE : désignation, missions et pouvoirs

Votre CSE doit-il nommer un référent harcèlement ? Comment le désigner ? Quelles sont ses missions ? De quels moyens dispose-t-il ? Payfit fait le point.

Élection du CSE : organisation, règles et calendrier

Vous devez organiser les élections du CSE au sein de votre entreprise ? Quelles formalités devez vous prévoir ? Quel est le calendrier à suivre ? Payfit fait le point.

Démission d’un membre du CSE : quelles sont les règles ?

Que faire en cas de démission d’un membre du cse ? Quelles sont les règles à respecter ? PayFit vous explique.

Avec votre café chaque semaine
PayFit