Comment travailler à l’ère du Covid-19 ? 

Édité le

Sommaire

  • 1. Bien-être et engagement : les oubliés du travail à distance ?
  • 2. Digitaliser la paie : une solution adaptée aux évolutions du droit social et des modes de travail
  • 3. Télétravail : pour le meilleur et pour le pire ? 3 entreprises racontent !

Le contexte actuel vous demande de vous réinventer.
Vous repensez vos modes d’organisation. Vos équipes ont un nouveau rapport au travail. Ce qui vous bloque ? Des incertitudes multiples : comment communiquer auprès d’équipes à distance ? Comment allier bien-être des salariés et performance de l’entreprise ? Comment mettre en place une organisation viable sur le long terme ? 

Nous nous sommes posés les mêmes questions, au même titre que nos partenaires Swile, Gymlib et myRHline. Nous avons tenté d’y répondre le 24 novembre lors de la première édition de L’Atelier des RH : Comment travailler à l’ère du Covid-19 ?

Lors de cette matinée digitale en 3 temps, nous avons rassemblé nos apprentissages et expériences pour répondre à toutes les questions relatives au monde du travail de demain. 

Gaël Chatelain-Berry, pionnier de la bienveillance en entreprise, a d’abord parlé du maintien du bien-être et de l’engagement en télétravail lors de sa keynote. Swile, Gymlib & PayFit ont ensuite organisé des sessions simultanées sur la digitalisation des RH et les leviers d'engagement et de bien-être des salariés en 2020. Les CEO de nos 3 entreprises ont finalement partagé leur vision du télétravail et de ses contraintes autour d'une table ronde menée par Christophe Patte, de myRHline. 

1. Bien-être et engagement : les oubliés du travail à distance ?

Gaël Chatelain-Berry, spécialiste du bien-être et de la bienveillance en entreprise, a pu présenter sa vision sur le sujet. Puisque 10% des salariés français ont fait ou vont faire un burn-out, le constat est pour lui clair.

La pandémie n’est pas un révélateur mais un accélérateur : il faut transformer cette période en une opportunité !

Gaël Chatelain-Berry

2 points à retenir de sa keynote : 

  1. L’entreprise doit avoir pour rôle de construire un équilibre vie privée-vie professionnelle stable, d’encourager voire d’imposer la déconnexion, et d’être flexible. 
  2. Pour créer l’engagement chez les salariés, il est impératif de donner des perspectives à moyen et long terme. 

2. Digitaliser la paie : une solution adaptée aux évolutions du droit social et des modes de travail

Grégory Tomas et Yéléna Feze, spécialistes produit et paie chez PayFit, ont pu parler de la digitalisation de la paie et des RH.

De nombreux bénéfices associés à la digitalisation de la paie

Saviez-vous que 88% des RH se sentent sur-sollicités dans leurs missions depuis la crise du Covid-19*

Et parce que 59% d’entre eux souhaiteraient digitaliser en priorité la paie*, nos deux intervenants ont pu parler des éléments qui font de sa digitalisation un confort : 

  • Accessibilité. Pour les collaborateurs : accès rapide aux bulletins de paie, modification simple des données personnelles, espace employé dédié. Pour l'entreprise : simplification des process, bibliothèque numérique à disposition, graphiques et exports de données.
  • Gain de temps. Pour les collaborateurs : onboarding simplifié et accès aux documents, demandes d’absences et de remboursement de notes de frais, accès aux validations des managers. Pour l'entreprise : intégration de partenaires, rentrée rapide des variables de paie, gestion autonome des salariés.
  • Source de performance. Pour les collaborateurs & l'entreprise : dialogues et services RH renforcés, engagement et épanouissement, performance. 

Vous êtes curieux quant aux leviers RH qui permettent de passer moins de temps sur les tâches à faible valeur ajoutée (veille légale, avantages sociaux, paie, etc.) et privilégier les tâches plus “nobles”, telles que la formation ? 

Découvrez dans ce replay de multiples informations sur le sujet !

Une adaptation à des contextes variés

Après une année 2020 riche en matière de textes de lois, le suivi de l’évolution du droit social a pu paraître complexe. 

Yéléna Feze a donc pu expliquer : 

Une évolution des modes de travail 

La dernière partie de la session a permis aux intervenants de faire le point sur 3 éléments : 

  • le télétravail : adaptation du travail, réglementation, durée du travail ;
  • les équipements et frais liés au télétravail : prise en charge des frais, titres restaurants ;
  • le télétravail depuis l’étranger : principe de territorialité et paramétrage de paie. 

*Sondage effectué durant L’Atelier des RH auprès des participants

3. Télétravail : pour le meilleur et pour le pire ? 3 entreprises racontent !

Lors de cette table ronde, les CEO de Swile, Gymlib & PayFit ont pu donner la réplique à Christophe Patte de myRHLine. 

La technologie n’est pas la même aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Beaucoup d’outils vont nous aider dans les années à venir pour avoir un degré d’innovation similaire à distance qu’en présentiel.

Firmin Zocchetto, CEO PayFit

Si les niveaux de flexibilité des 3 entreprises divergent, tous s’accordent cependant sur un point : la nécessité de faire confiance et de responsabiliser les collaborateurs

Une politique de télétravail déjà souple avant le Covid chez Swile 

Chez Swile, un tiers des effectifs est en télétravail permanent depuis le début de l’aventure. Il n’a donc pas été compliqué de généraliser le travail à distance au moment du confinement, même si la dimension globale et soudaine du Covid a nécessité des ajustements. 

Etre équipé des bons outils et avoir une culture qui favorise la cohésion d’équipe sont des éléments qui facilitent cette transition.

Loïc Soubeyrand, CEO Swile

D’après Loïc Soubeyrand, il est évident que la base de la réussite est l’écoute du salarié : faire venir au bureau une personne qui est en souffrance ne serait bénéfique ni pour elle, ni pour l’équipe, ni pour l’entreprise. 

Une organisation de plus en plus flexible chez PayFit 

Firmin Zocchetto explique que la première question qu’ils se sont posés pour le retour au bureau était "Quelle expérience avons-nous envie d’offrir à nos collaborateurs ?". 

Le projet de "Work from Anywhere" a ainsi été mis en place en juillet dernier. Ce modèle, plus large que le télétravail puisqu’il rend flexible l’ensemble de l’organisation (les processus de l’entreprise, les habitudes de travail, la configuration des bureaux, etc.)  permet aux salariés de travailler où ils le souhaitent (au bureau, chez eux, à l’étranger…) et de profiter d’horaires flexibles. 

Il souligne cependant que "le télétravail n’est ni la solution magique, ni la solution de facilité. Cela engendre de la complexité pour les dirigeants. Mais, à mon sens, cela amène plus de valeur à long terme pour la société et plus de bien-être pour les salariés".

Un autre point soulevé par le CEO de PayFit : la flexibilité au niveau du bassin d’emploi. En effet, si les salariés sont plus flexibles dans leurs déplacements, les entreprises peuvent également profiter de recruter beaucoup plus largement. Chez PayFit, cela se traduit par la possibilité d’aller chercher des talents partout en France et en Europe !

Un modèle à l’image des collaborateurs chez Gymlib

Les entreprises doivent renforcer leur résilience et leur confiance envers leurs collaborateurs. Trop de contrôle risque de brider la créativité et l’innovation, créer un environnement anxiogène, du désengagement et du turn-over.

Sébastien Bequart, CEO Gymlib

Sébastien Bequart explique que chez Gymlib, le télétravail était une pratique très peu utilisée avant la pandémie. Ils ont décidé de revoir 2 choses : 

  • le besoin d’approbation du manager ;
  • la réflexion sur le modèle à plus long terme.

Après une co-construction avec les équipes, Gymlib a décidé de passer à un modèle hybride, en misant beaucoup sur la mise en place d’un climat de confiance. 

Sébastien explique : "Selon moi, 2 éléments permettent d’instaurer un climat de confiance. D’abord, une communication fréquente et transparente. Ensuite, une attitude exemplaire de la part de chacun, une réelle incarnation quotidienne des valeurs de l'entreprise."

Mais il va plus loin : pour renforcer la confiance, on donne le droit à l’erreur ! "Les entreprises qui innovent le plus acceptent que l’on se trompe, et responsabilisent aussi les personnes qui ne sont pas managers". 

Il souligne un point important : la santé. Si le télétravail peut être un facteur d’isolement pour beaucoup, et que l’OMS recommande une activité sportive régulière pour lutter contre la sédentarité, il appartient à l’entreprise d’être attentive aux besoins des salariés et de préserver leur santé.

Les entreprises doivent renforcer leur résilience et leur confiance envers leurs collaborateurs. Trop de contrôle risque de brider la créativité et l’innovation, créer un environnement anxiogène, du désengagement et du turn-over.

Sébastien Bequart, CEO Gymlib

Format hybride, télétravail permanent, 1 ou 2 jours de télétravail par semaine… Quel format vous correspond, pourquoi, et quels obstacles anticiper ? 

Regardez la table ronde dès maintenant ! 

Pour aller plus loin

Vous souhaitez instaurer une démarche de travail flexible ? Suivez dès maintenant notre méthodologie en 5 temps pour cadrer le travail à distance. Au programme : vidéos pédagogiques de nos RH, benchmarks, checklists et modèles d'ateliers !

Auteure

PayFit

Camille de Waele

Content Manager @PayFit

Vous aimerez aussi

L'Obligation d'emploi des travailleurs handicapés en 2021

Toutes les informations sur la DOETH, obligation d'emploi des traivailleurs handicapés en 2021. Date de déclaration, période transitoire et tolérances...

Télétravail : tout savoir sur les aides financières

Retour sur la législation en vigueur pour la gestion du télétravail ainsi que sur les aides financières accordées par le Gouvernement aux entreprises.

Janvier 2021 : les dernières actualités Covid pour votre entreprise

Janvier 2021 est marqué par la crise sanitaire : arrêt dérogatoire, arrêt cas contact, ou encore l'activité partielle longue durée, retrouvez toutes les informations à connaître pour 2021.

Avec votre café chaque semaine
PayFit