Last updated on

Sommaire

    Pourquoi le 11 novembre est férié ?

    Point Histoire

    Vendredi c’est le 11 novembre. Pour les nuls en Histoire, il s’agit du jour anniversaire de la signature de l’armistice mettant fin à la 1ère Guerre mondiale.

    Point administratif

    Le 11 novembre est un jour férié “ordinaire”, c’est-à-dire que sauf dispositions contraires inscrites dans l’accord d’entreprise ou, à défaut, dans la convention collective, l’employeur peut demander à ses salariés de venir travailler ce jour-là. Le chômage n’est donc pas imposé pour le 11 novembre mais il est largement pratiqué par les entreprises.

    Attention, par principe vous ne pouvez pas demander à un travailleur ou un apprenti de moins de 18 ans de venir travailler un jour férié. Idem pour les salariés des entreprises du Haut-Rhin (68), du Bas-Rhin (67) et de la Moselle (57). Il existe toutefois des dérogations liées au secteur d’activité de l’entreprise (restauration, boulangerie, hôtellerie, etc.).

    Point rémunération

    La loi ne prévoit aucune majoration de salaire ou repos compensateur spécifique si le jour férié est travaillé, mais attention l’accord collectif peut en prévoir un. Pensez à aller vérifier !

    Si le jour férié tombe un jour normalement travaillé, le salaire est maintenu à condition d’avoir 3 mois d’ancienneté dans l’entreprise. Il s’agit d’une règle d’ordre public à laquelle vous ne pouvez pas déroger et qui s’applique aussi aux salariés en CDD. S’il a lieu un jour habituellement non travaillé, cela n’a aucune incidence sur le salaire.

    La nouvelle Loi Travail précise que les salariés saisonniers ne subissent pas la perte de salaire s’ils cumulent une ancienneté totale de 3 mois dans l’entreprise. Cette nouvelle règle ne n’applique pas aux personnes travaillant à domicile, aux intermittents et aux intérimaires. Attention, la convention collective peut prévoir des dispositions plus favorables !

    Auteure

    Margaux Lajouanie

    Brand director @PayFit

    Tags