Last updated on

    Payer vos employés à la fin de chaque mois est souvent une corvée. C'est pour cette raison que PayFit est né !

    Comme beaucoup de chefs d’entreprise, vous avez déjà sûrement vécu ce moment assez pénible de la fin du mois : ce moment fatidique lors duquel il faut payer vos employés.

    Ce moment implique de comptabiliser les absences, les congés, les primes, les tickets-resto, puis faire les bulletins de paie (ou récupérer ceux du comptable qui maudit ce moment autant que vous) et procéder religieusement à chaque virement de salaire (ou remise de chèque pour les derniers réfractaires).

    Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, chaque trimestre (chaque mois pour certains) vous vous retrouvez confronté aux joies des déclarations sociales avec au programme : bordereaux URSSAF, déclarations retraite, papiers d’organismes de prévoyance et autres réjouissances.

    Mais alors, pourquoi est-ce si compliqué de payer ses employés ?

    Chaque entreprise qui a des employés a l’obligation de les rémunérer. Le contrat de travail et les bulletins de paie représentent la matérialisation de la relation entre l’employeur et l’employé. Cette obligation est finalement la base du bon fonctionnement de notre société aujourd’hui. Mais cela n’empêche pas l’acte de paiement en lui-même d’être devenu particulièrement chronophage. Plusieurs éléments contribuent à la pénibilité de la paie.

    Le mot salaire vient du latin salarium, dérivé de sal, et désigne la ration de sel versée aux soldats romains en contrepartie de leur service. Il désigna ensuite l’indemnité en argent versée pour acheter le sel et autres vivres.

    1. Des outils d’un autre temps

    Aujourd’hui les logiciels de paie ne se comptent plus : il en existe des centaines et ils ne brillent pas forcément par leur simplicité. Force est de constater que personne ne peut utiliser ces solutions. Personne, sauf les experts en droit social. Mais même eux perdent beaucoup de temps et font des erreurs qui pourraient être facilement évitées. Vous le savez, la paie n’est pas un moment particulièrement facile dans la journée d’un chef d’entreprise, alors la simplicité et l’intuitivité de l’interface de paie sont à rechercher à tout prix. Est-il acceptable qu’en 2018 il soit impossible de trouver un chef d’entreprise ou un DRH (voire même un expert-comptable) pleinement satisfait de sa solution de gestion de la paie ?
     

    2. Tout le monde s’arrache les cheveux

    Le temps passé par un employeur sur les fiches de paie de ses salariés ne crée pas de valeur ajoutée en soi pour l’entreprise. Il s’agit d’une activité chronophage qui peut faire passer des nuits blanches.
    Donc plus cela sera fait rapidement, plus l’employeur sera heureux et bonheur au travail = productivité = croissance ! 
     
    Malheureusement les outils disponibles aujourd’hui ne vont pas vraiment dans cette direction. Idem pour les experts comptables : un expert comptable ne s’est pas spécialisé dans la comptabilité pour remplir les fiches de paie de ses clients mais plutôt, comme son nom l’indique, pour s’occuper de leur comptabilité. Enfin, on le sait tous, quand un employé reçoit sa fiche de paie il se contente le plus souvent de vérifier seulement son salaire NET. Le reste est une énigme ! Un sondage IFOP réalisé en octobre 2015 montre que seulement 1 salarié sur 4 a confiance en son entreprise sur la véracité de sa fiche de paie et l’actualisation de celle-ci en fonction des réformes du droit du travail. La confiance règne…

    3. Les erreurs, une aiguille dans une botte de foin

    Selon le ministère du travail : « 40% des fiches de paie générées par les entreprises françaises ne sont pas conformes aux législations en vigueur ». Selon d’autres sources, ce sont 75 à 86% des bulletins qui comportent des inexactitudes. Par ailleurs, le sondage IFOP d’octobre 2015 montre que 1 salarié sur 3 ayant lu attentivement son bulletin de paie a déjà décelé une erreur et le plus souvent en sa défaveur. Les logiciels ne sont pas à la hauteur de la délicatesse de la tâche.

    4. Payer pour payer

    Éditer un bulletin de paie coûte entre 15€ et 35€ par salarié par mois, et ce coût est très difficile à optimiser, voire impossible. En multipliant ça par le nombre de salariés on comprend très vite qu’il s’agit d’un poste de dépense non négligeable pour une entreprise. De plus, le prix d’une fiche de paie ne s’amortit même pas en fonction du nombre d’employés. Le prix unitaire n’est pas forcément moins élevé pour une société comptant 2 000 employés que pour une société en comptant 20. Plus il y a de salariés, plus il y a de risques d’avoir des cas particuliers ce qui engendre un coût potentiel.

    Le bulletin de paie à la française

    C’est de notoriété publique, la France est le pays où le bulletin de paie est le plus complexe du monde ! Les lois évoluent et les lignes s’ajoutent sans fin… Dès qu’on souhaite le détailler, on arrive vite à des bulletins sur deux pages, le cauchemar. Mais alors comment la France a-t-elle fait pour transformer la simple lecture d’un bulletin de paie en un exercice de déchiffrage de hiéroglyphes ?

    Entre 1948 et aujourd’hui la fiche de paie est passée de 5 lignes à près de 40 lignes.

    François Hollande a annoncé l’arrivée du “choc de simplification”, des rapports sur la complexité de la fiche de paie ont été rédigés, de grandes mesures ont été annoncées mais en attendant le bulletin français fait toujours 40 lignes (vs 15 en Allemagne et 14 aux États-Unis).

    La France VS le reste du monde

    Sommes-nous le seul pays où la fiche de paie est une hantise ? Non.

    Nous avons avec nous quelques amis comme l’Italie, le Portugal ou le Brésil.

    Mais la France se caractérise tout de même par une complexité inédite du bulletin de paie. Il existe en moyenne 40 lignes dans un bulletin de paie français, contre 16 lignes en Belgique et en Grande Bretagne, 15 lignes en Allemagne et en Espagne, 14 lignes aux Etats-Unis, 12 lignes au Japon et 11 lignes en Chine.

    L’écart est grand. La route est longue !

    Notre Mission - Qui veut la paix prépare la paie !

    Gérer sa paie avec un logiciel de paie en ligne

    La complexité de la paie française semble être une impasse sans issue. Toutes les entreprises en France souffrent de ce problème. Mais ne nous laissons pas abattre. Un problème du quotidien a été identifié, il faut le prendre à bras le corps et le résoudre pour réussir à améliorer le quotidien des employeurs. PayFit est là pour remplir cette mission.

    Avec un SaaS (successeur du fameux logiciel) à la hauteur de la complexité du sujet, il est désormais possible de gérer très facilement quelque chose d’extrêmement complexe... Presque magique ! Les entreprises peuvent éditer leurs bulletins de paie et gérer leurs déclarations sociales en seulement quelques minutes chaque mois. Les employés ont un espace sur lequel leurs bulletins de paie sont stockés et où ils peuvent effectuer leur demande de congés payés.

    Pour s’attaquer à un problème si délicat et développer un produit très performant, PayFit rassemble une équipe de passionnés : un mélange de développeurs, d'experts juridiques et d'experts de la paie qui détient les clés du succès d'un logiciel de paie ! Face à la difficulté de la tâche, les développeurs de l’équipe ont même créé leur propre langage pour coder le Code du Travail et les Conventions Collectives… La prise en main de l'outil est particulièrement fluide et dissimule habilement la complexité qui se cache derrière l'interface !

    Accompagner les employeurs comme les employés

    PayFit s’est attribué une mission : permettre à des millions de personnes de trouver dans leur expérience de travail une source d’épanouissement ; améliorer le quotidien des employeurs mais aussi celui des employés :

    • pour l’employeur, rendre extrêmement simple et économique l’édition de bulletins de paie en ligne ainsi que le paiement des cotisations sociales et des salaires ;
    • pour l’employé, lui faciliter l’accès à ses fiches de paie et lui offrir la possibilité de poser ses congés payés et de suivre leur statut en un clin d’oeil.

    L’accomplissement de cette mission passe par un élément primordial : la satisfaction maximale de chacun de nos clients. C’est notre préoccupation première.

    Cette satisfaction découle en grande partie de l’intuitivité et de la simplicité du produit qui est construit pour eux et par eux. Le challenge est de leur délivrer une expérience de qualité à chaque instant et c’est pour ça que le support occupe une place primordiale chez PayFit.

    Des experts en paie sont continuellement à l’écoute des clients, en direct par mail, par chat ou même par téléphone. L’objectif est de rendre ce moment court et agréable (si possible). PayFit répond de manière efficace à toutes les questions et est présent lors de chaque démarche accomplie.

    Chaque problème a une solution et une équipe de super héros de la paie est là pour la trouver pour vous.

    Profiter d'un gain de temps important

    PayFit transforme le quotidien des employeurs et des employés en proposant un outil intuitif qui fait oublier l’administratif lourd et complexe que représentent la paie et les processus RH. Ce temps gagné va permettre à chacun d’entre nous de nous concentrer sur les activités où nous créons réellement de la valeur mais aussi de partir plus tôt du bureau pour passer du temps avec sa famille ou de ne pas rêver de fiche de paie la nuit.

    En résumé, si vous ne deviez retenir qu’une seule phrase c’est celle-ci : gérer les bulletins de paie et le social, c'est chronophage et fait perdre du temps, c'est coûteux et ça ne crée aucune valeur.

    PayFit est le logiciel de paie magique qui permet de remédier à tout ça. Moins nos clients passeront de temps sur leurs paies et plus nous serons heureux.

    Auteure

    Margaux Lajouanie

    Brand director @PayFit

    Tags