Last updated on

Sommaire

    L'entrée en vigueur du prélèvement à la source avait marqué un tournant sur le plan fiscal pour tous les Français. En effet, sa mise en place s'était accompagnée de nombreuses questions.

    La conséquence quasi directe de ce procédé de collecte d'impôt aura été l'impact sur votre bulletin de salaire. Et comme il n'est pas toujours évident d'avoir de la visibilité concernant ce point, nous avons mis en place un simulateur du prélèvement à la source afin de vous aider à vous en faire une idée plus précise.

    Il existe 3 différents taux auxquels vous pouvez potentiellement être soumis. 

    1. Le taux personnalisé

    Il constitue la première partie de notre simulation du prélèvement à la source. Le taux de prélèvement à la source par défaut est dit « taux personnalisé » et vous est communiqué à la fin de votre dernière déclaration de revenus, il est également calculé sur la base de celle-ci. Ce taux a l’avantage d’être parfaitement adapté à votre niveau de rémunération.

    Il peut cependant se révéler délicat dans le cas où vous disposez de revenus fonciers importants car ce taux est connu de votre employeur. Ceci peut vous porter préjudice dans le cas où votre patron estimerait que votre source de revenus hors salaires est telle qu’elle justifie que vous n’ayez pas d’augmentation par exemple.

    Pour le calculer, vous devez d’abord renseigner dans le simulateur du prélèvement à la source votre revenu net global imposable au niveau individuel si vous êtes célibataire ou au niveau du foyer si vous êtes en couple. Vous devez ensuite insérer le montant de l’impôt que vous avez versé pour les revenus perçus en 2019. 

    Votre taux d’imposition sera ensuite automatiquement calculé.

    2. Le taux neutre

    Vous pouvez en revanche refuser que l’administration fiscale transmette votre taux personnalisé à votre employeur. C’est pour cette raison que vous pouvez opter pour le taux dit « neutre » au lieu du taux personnalisé.

    Ce taux s’appliquera également dans plusieurs autres circonstances. C’est par exemple le cas si vous débutez votre activité professionnelle ou si vous êtes encore à la charge de vos parents. 

    Vous trouverez le barème du taux neutre pour les personnes habitants en France métropolitaine dans notre article détaillé sur le prélèvement à la source.

    Dans le cas où l'application du taux neutre aurait pour conséquence de vous prélever moins d'impôt que si vous étiez resté au taux personnalisé, vous devrez régulariser votre situation auprès du fisc en fin d'année. Dans le cas contraire, le fisc vous remboursera le trop perçu.

    Il se peut que vous ayez exercé ce choix à la fin de votre dernière déclaration de revenus dans le cas où vous auriez rempli votre déclaration de revenus en ligne.

    3. Le taux individualisé


    Ce taux n'est pas calculé par notre simulateur du prélèvement à la source car, comme son nom l'indique, ce taux vous sera individuellement communiqué par l'administration à ceux qui en ont fait le choix. 

    Vous pouvez enfin opter pour le taux individualisé si vous êtes marié ou pacsé au lieu d’un taux unique pour le couple. Ce taux permet de rétablir l’équilibre dans l’hypothèse d’une disparité de revenus au sein du couple. Cela n’a au final pas d’incidence sur le montant total de l’impôt, il s’agit juste d’un réajustement de la répartition de l'impôt.

    Le calcul consiste dans un premier temps à considérer l’époux ou partenaire gagnant le moins de revenus pour retenir l’impôt qu’il devrait verser s’il était célibataire. L’impôt dû par celui ayant les revenus les plus élevés est ensuite calculé par déduction entre le montant total dû par le couple et le montant versé par son conjoint.

    Auteur

    Thomas Alibert

    Growth Engineer @PayFit

    Tags